Mon vide bibliothèque

Publié le par célia

Il n'y a pas que mon dressing qui ait besoin d'air!
Dans cette section, vous retrouverez les livres qui sont en trop sur mes étagères...

Tous entre le bon état et l'état neuf.
Le prix des livres est de 4€ l'unité frais de port compris et 3€ à partir du troisième livre, soit:

Livres achetés Prix unitaire Prix total fdpc
1er 4€ 4€
2ème 4€ 8€
3ème 3€ 11€
4ème 3€ 14€
5ème 3€ 17€


Et ainsi de suite...

Bonne lecture!!!

 

 Les résumés viennent du site Evene.

 

 

 Ensemble c'est tout, Anna Gavalda

 

Une année à Paris. Une rencontre improbable, les frictions, la tendresse, l'amitié, les coups de gueule, les réconciliations... de quatre personnes vivant sous un même toit, celui d'un immense appartement haussmannien aussi vide et désolé que leur vie respective. Quatre personnes qui n'avaient rien en commun et qui n'auraient jamais dû s'entendre, jamais dû se comprendre. Un aristocrate bègue, une jeune femme pas plus lourde qu'un moineau, une vieille mémé têtue et un cuisinier grossier. Tous sont pleins de bleus, pleins de trous et de bosses et tous ont un coeur gros comme ça (non, plus gros encore !)...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un miracle en équilibre, Lucia Etxebarria

 

Lettre ouverte d'Eva, la narratrice à sa fille qui vient de naître, 'Un miracle en équilibre' c'est la vie mode d'emploi selon Eva/Lucia. Elle s'y met à nu sans pudeur. De New York à Madrid en passant par Alicante, elle expose son intimité d'accro romantique déjantée avec son humour cru et cette manière de bousculer les traditions, de briser les tabous. Mais cette adresse à son bébé est autant une réflexion profonde sur la famille, la transmission, qu'un journal intime. A cheval entre le passé (la mère d'Eva est en train de mourir), le présent (la naissance de l'enfant) et le futur, Eva s'interroge sur l'art d'être mère et tente de répondre aux questions que sa fille se posera, en particulier : qu'est-ce qu'être une femme au XXIe siècle ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 1984, George Orwell

 

Militant de gauche violemment opposé à la dictature soviétique, George Orwell s'est inspiré de Staline pour en faire son 'Big Brother' et pour dépeindre la société totalitaire ultime. Dans une contre-utopie cinglante, Orwell propose une réflexion sur la ruine de l'homme par la confiscation de la pensée et la prolifération de la technocratie. Ce roman nous dévoile une société plongée dans une 'hypnose sociale' où la perversion du langage prédomine : la Paix c'est la Guerre ; l'Amour, la Haine...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Gamines, Sylvie Testud

 

- Qu'est-ce que tu faisais dans la chambre de maman ? -J'ai volé une photo. Une toute petite photo. - Tu lui ressembles tellement, a dit ma soeur.J'ai mis la photo dans la poche de mon jean. Je me suis assise dessus pendant trente ans. - La photo est ressortie de ma poche !j'ai dit à mes soeurs.J'ai vu l'homme de la photo ! - Qui ? - Celui qui porte le même nom que nous, le même nom que moi. Ce n'est pas une photo, c'est un homme.J'ai donc un père. Que dois-je faire ? Trente ans que je réponds : 'Je n'ai pas de père. Je n'ai qu'une photo.' Devant les mines compatissantes, je réponds depuis trente ans :' Je n'ai pas de père, mais je m'en fiche, c'est comme ça.'

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La femme indépendante, Simone de Beauvoir

 

«La femme a toujours été, sinon l'esclave de l'homme, du moins sa vassale ; les deux sexes ne se sont jamais partagé le monde à égalité ; et aujourd'hui encore, bien que sa condition soit en train d'évoluer, la femme est lourdement handicapée. En presque aucun pays son statut légal n'est identique à celui de l'homme et souvent il la désavantage considérablement.»

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La cinquième montagne, Paulo Coelho

 

Neuf siècles avant notre ère, Dieu ordonne au prophète Elie de quitter Israël, tombé au pouvoir des rois impies. Son chemin le mène en Phénicie, dans la cité de Sarepta assiégée par les Assyriens. Là, il perdra tout, notamment celle qu'il aime. Et il se révoltera contre Dieu. Pourquoi le mal, la tragédie, la souffrance ? A cette question éternelle de l'humanité, un ange donnera la réponse. Elie pourra alors regagner son pays et mener le combat contre Achab et Jézabel, adorateurs du dieu Baal.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Métaphysique des tubes, Amélie Nothomb

 

Jusqu'à deux ans et demi, Amélie se décrit comme un tube digestif, inerte et végétatif. Puis vient l'événement fondateur qui la fait chuter dans l'univers enfantin. Durant six mois s'ensuit la découverte du langage, des parents, des frères et soeurs, des nourrices japonaises, du jardin paradisiaque, des passions (le Japon et l'eau), des dégoûts (les carpes), des saisons, du temps. Tout ce qui, à partir de trois ans, constitue la personne humaine à jamais. Car à cet âge-là, tout est joué, le bonheur comme la tragédie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Stupeurs et tremblements, Amélie Nothomb

(couverture différente)

 

Une Occidentale part au pays du Levant effectuer un stage en entreprise. Récit d'une déchéance (de rédactrice, elle devient dame-pipi) et confrontation de deux systèmes de pensée radicalement différents, sur le mode de l'absurde et de la dérision. Cette histoire de harcèlement moral au travail est totalement autobiographique.

Publié dans Mon vide bibliothèque

Commenter cet article